L'Unité Pastorale Le Paysan
INFORMATIONS

Bienvenue à tous !                     Dernière mise à jour : le


 

Mgr Hamelin

LA PAGE DIOCÉSAINE

 

Décret de Mgr Claude Hamelin

À tous les diocésdains et diocésaines
Au personnel pastoral
Au Personnel du Centre diocésain
Aux présidentes et présidents d,assemblée de fabrique


Depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, je constate avec fierté que notre diocèse répond avec créativité aux appels lancés par les défis hors norme auxquels nous faisons face. Je tiens d'abord à saluer le sérieux avec lequel chacun fait des efforts pour respecter les règles de santé publique malgré les nombreux inconvénients que cela comporte. Ensuite, je suis impressionné par la capacité de résilience et la diversité des initiatives que plusieurs ont mise en place pour entretenir des liens vitaux entr les membres de nos communautés . J'y vois une manifestation concrète de la fibre qui habite tout baptisés.


Mais voilà: la situation évolue et nous interpelle encore davantage. La demande formulée hier par le gouvernement du Québec de fermer toutes les entreprises jusqu'au 13 avril prochain ajoute une contrainte supplémentairte à notre organisation diocésaine. La fermeture dès maintenent de nos bureaux et presbytères, comme de nos églises depuis quelques jours, s'ajoute à la pression économique déjà ressentie psr les assemblées de fabrique s'interrogent sur les capacité à demeurer en tenue de service dans de telles circonstances. D'où la nécessité de m'adresser à nouveau à vous pour vous partager les fruits de la réflexion que j'ai menée avec l'Équipe de direction au cours des dernières heures.


Des convictions

Depuis le début de cette crise, j'ai rappelé avec instance que notre personnel pastoral, agentes, agents de pastoral et prêtres, demeurait en tenue de service. Dans mon esprit, il est convenable que celui-ci ne soit pas au premier rang de la lutte à l'exclusion sociale qu'une telle pandémie risque de créer au sein de notre société. Il en va du sens même de la mission que nous avons reçue du Seigneur et du sérieux avec lequel nous voulons suivre les paroles de l'Évangile: de faire proche de toute personne. Comme nous l'avions approfondi ensemble lors de la Journée pastorale de mars 2018, nous sommes appelés, chacun à sa façon, à devenir davantage artisanes et artisans de lien communautaires. Nous avons pris alors consciences de l'importance des réalités portées par les expressions « compter sur », qui résume assez bien ce que l'individu peut espérer de sa relation aux autres et aux institutions en termes de protection, et « compter pour » qui exprime l'attente, tout aussi vitale, de reconnaissance. Or, tout au long de cette épisode de santé publique, dont nous ne pouvons prévoir la durée.Je tiens à ce que tous les membres de nos communautés sachent qu'ils comptent pour nous et qu'ils peuvent compter sur nous.

Nous discutons plusieurs années de notre rêve de faire Église autrement, de renouveler l'esprit communautaire, d'oser de nouvelles approches. L'Eprit nous appelle maintenant de façon pressante à faire de cette circonstance malheureuse une occasion d'entrer ensemble de plain-pied dans la conversion missionnaire. Même que les mois qui viennent sont critiques pour montrer l'importance et la pertinence de nos ressource pour offrir à notre société ce que nous savons faire de mieux : nous mettre au service les uns des autres.

Je réitère donc l'aspect essentiel du service pastoral. Cela étant dit , je demeure conscient que les conditions dans lesquels celui-ci peut s'excercer sont plus difficiles et que jamais la santé publique ne doit être mise en danger par nos actions. Toutefois, dans son appelle à la population hier, le premier ministre François Legault invitait toute fois les personnes en santé à offrir leurs services aux orgsnismes qui viennent en aide aux gens les plus vulnérables dans la société. Je fais mien cet appel à la solidarité et demande que tout notre personnel pastoral apte au travail fasse de même.

Des ententes et des engagements

En cohérence avec ces convictions fondamentales, voici mes attentes pastorales et mes engagements financiers pour vous soutenir.

-A Je m'attends à ce que chaque milieu aide et soutienne les organismes communautaires de leur quartier ou ville. À cet effet, je vous invite, si cela n'a pas déjà été fait, à dresser la liste des besoins auxquels ils sont confrontés et àè voir comment le personnel pastoral et leur réseau de contacts peuvent les soutenir.

- 1) Si le contact physique est impossible, je souhaite vivement que nos milieux fassent toujours preuve d'initiative créatrice. Que ce soit par le téléphone, les réseaux sociaux, le courrier et le courriel ou les journaux locaux, entre autres, j'exhorte chacun à demeurer en lien avec toutes les personnes envers lesquelles doit s'exprimer leur charité pastorale et le réconfort spirituel essentiel en ces temps difficiles, surtout les plus démunis, les endeuillés, les esseulés.

-2) Dans cet esprit , j'interpelle plus particulièrement nos prêtres retraités à offrir par téléphone de l'écoute et du support à nos aînés.


-B Nous dégageons des moyens financiers substantiels pour l'exercice de la mission.

-1) Pour les prochains mois, et afin de ne pas diminuer le lien social entre les membres de nos communautés, le diocèse s'engage à verser aux fabriques des dons équivalents aux salaires de leur personnel pastoral en service.

-2) Vous recevrez dans les prochains jours les modalités concrètes de cette mesure qui vous seront communiquées par le Service de l'économat et le Service diocésain des ressources humaines.

-3) J'appelle chaque assemblée de fabrique à faire l'effort de revoir ses priorités afin de privilégier les services à la population. Libérées de certaines obligations financières, je les invite, entre autres, à examiner toutes les mesures qu'elles pourraient prendre pour venir en aide à leur personne de soutien.

-4) J'invite le personnel pastoral à la générosité en partageant, par exemple, un pourcentage de leur salaire. Les personnes qui bénéficient de revenus d'appoint ( régime de retraite, pensions etc) ou d'autres parties de leur salaire. RElles recevront un reçu pour fins fiscales correspondant à ce montant

-5) J'en appelle aussi à la générosité de nos donatrices et donateurs : merci de continuer à supporter vos communautés chrétiennes.


Je propose ces mesures en sachant très bien qu'elles fragilisent aussi nos ressources financières diocésaines. Mais si j'engage l'Église de Saint-Jean-Longueuil dans cette direction, c'est que j'ai la certitude qu'il s'agit d'un geste posé dans la foi et l'abandon en Celui quo nous donne la force ( Ph 4,16). C'est une action risquée, mais nécessaire: audacieuse, mais solidaire et ancrée dans l'espérance qui nous vient du Seigneur.


Demeurer prophétique

Quand la crise sera finie, que dirons-nous de notre Église diocédaine ? Quel souvenir restera-t-il de nos actions ? Voulons-nous laisser le souvenir de ceux et celles qui ne savent que fermer des églises ou mettre à pied des mères et de spères de famille ? Ou aurons-nous la fierté d'avoir ouvert d'autres horizons en espérimentant une pastorale de proximité à lÙ'image de Bon Samaritain ?


Ces questions, je souhaite qu'elles nous habitent toutes et tous et qu'elles motivent nos efforts, nos sacrifices, nos actions.

Pour ma part, j'espère et que nous regarderons ce temps comme celui d'une communauté soplidaire, d'une Église prophétique et ausdacieuse, signe de Celui qui a vaincu la mort, un Peuple qui appartient à Dieu et qui aime le monde comme Dieu l'a aimé, en onnant sa vie, par amour.


/p>

Claude Hamelin ,
évêque de Saint-Jean-Longueuil,
et les membres de l'Équipe de direction.
Jean Roudy psj, Paul De Leeuw, Ginette Fournier, Yvon Matras et Francine Vincent.
Longueuil, 24 mars 2020


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 55 ans...

Au concile de Vatican II , le 28 octobre 1964,
Mgr Coderre (alors notre évêque ) s'explrimant ainsi dans l'assemble : « Il faut que le paragraphe sur la personne humaine parle de la promotion de la femme, qui est un signe des temps. Cette reconnaissance de l'égalité en dignité de l'homme et de la femme est conforme à l'Écriture, elle représente un progrès considérable dans l'évolution de l'humanité. L'Église ne peut se borner à reconnaître ce fait. Elloe doit promouvoir elle-même ce mouvement, dans le monde et son propre sein.»

Dans son propre journal personnel, il note: «Je parle le 10 ième à 11 h 35 alors que c'est le temps du café et du répit, j'ai accompli mon oeuvre et j'ai rendu hommage à ma mère, à m asoeur et à toutes les femmes plus grandes encore qui ont rendu notre monde plus humain. À 12 h 15 je reçois unbe lettre des aidotrices avec leurs signatures. J'ai peu parlé mais j'ai aidé les femmes québécoises mal vues, et pourtant quelle philosophie de la vie dans ma mère et ma soeur ; même sielles ne savent pas écrire ni s'exprimer comme des françaises...

Là, je vois quel chemin il faut parcourir pour donner èà une femme la place que je lui ai voulu au concile, dans l'Église et la société. Comme les hommes spnt orguilleux, comme ils ne connaissent pas le plan de Dieu ? Il y aurait de la paix et de la joie si chacun, homme et femme jouait pleinement leur rôle en tout !».





Jean-Pierre Camerlan , chancelier.



 

Journée de Prière et de Ressourcement

C'est une journée de prière et de ressourcement organisée par le Renouveau Charismatique Catholique du diocèse de Saint-Jean-Longueuil

Samedi le 13 avril 2019 8 h 30 à 15 h 30
au coût de 5 $ pour adulte.
Salle Georges-Ste-Marie
cocathédrale St-Antoine-de-Padoue
132 chemin Chambly , Longueuil

prédicateur : Père Grégory Gémin, f.m.j.
thème : Puisque l'Esprit nous fait vivre
Marchons sous la conduite de l'Esprit (Ga 5,25)


pour info: Susanne Racette (450) 656-6851
Réjean Perras (450) 651-3280.
Ghislaine Deslières (450) 653-2898.


 

Le coin des Conférences

 

Maison de Prière Notre-Dame

180, de Normandie , Longueuil
web; maisondeprière.com

Durant cette année de transition, Sr Pauline Boivert ,CND offrira 5 cours de spiritualité. Le tout s'annonce très prometteur et les thèmes attisent notre curiosité.

Thèmes des rencontres de l'année 2019-2020
1- Qui est Jésus ?
Parlez-moi de Lui. Dites-moi son mot de passe. Lisez-moi son CV. On pense le connaître mais il y a tant de choses è découvrir encore.

2- Une vie spirituelle demande à croître, à grandir avec des capsules de l'amour que sont les Paroles de Dieu. Si l'entretien des ponts, des routes, s'avère indispensable, à plus forte raison notre vie spirituelle.

3- Un véritable défi-santé spirituelle exige parfois un régime-minceur appelé l'ascèse. Il s'agirait d'écarter de notre vie ce qui ralentit la croissance de notre vie spirituelle.

4- Et il faut entretenir les bonnes relations avec Dieu par la prière de l'oraison. Devine qui vient dîner aujourd'hui? C'est Dieu qui s'invite pour vivre l'intimité avec toi.

5- Puis vient le temps où se passer le flambeau de la foi entre adjoints de Dieu, c'est là notre mission de chrétienne.

5 samedis de 10 h à 12 h 15
salle Visitation coût 5 $
19 octobre 16 novembre et 7 décembre 2019
18 janvier et 15 février 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA TRAVERSÉE

Au centre de la traversée

colettelupien

Groupe d'accompagnement pour personnes endeuillées

Saint-Jean-sur-Richelieu
Saint-Lambert et Laval

informations 514-838-5562

Colette Lupien est une référence en matière de deuil et de détachement .

-- Accompagnement individuel pour les différents deuils et détachements de la vie.

-- Groupe d'accompagnement et de partage (pour tous passage de vie difficile )

-- Soin énergétique avec pendule ( apaise les fortes émotions du deuil ).

latraversee.deuil@hotmail.com

N.B. Les rencontres de groupe se tiendront une fois par semaine.
La date du début et le jour seront à déterminer pour chacune des villes.

Le prix est de 20 $ pour chacune des rencontres.
Inscrivez-vous dès maintenent car les places sont limitées.

Merci du coeur pour votre confiance à me référer!

Colette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Albatros Montréal

Le diocèse St-Jean-Longueil s'associe avec l'organisme Albatros Montréal
pour offrir une formation à des bénévoles en fin de vie.

Il s'agit une formation de 36 heures:
- 6 rencontres de 6 heures un samedi sur deux
(15-29 sept, 13-27 oct, 10-24 nov.)
20 places maximum
Début de la formation le 15 septembre 2018
Heure 9 h00 à 16 h 00 ( Dîner non-inclus)
lieu Centre diocésain, 740 Ste-Foy, Longueuil , J4J 1Z3
Entré par la porte du stationnement sur le côté. Albatros Montréal a poiur mission
d'accompasgner les personnes en soins paliatifs, en fin de vie ;
d'apporter un soutien à leurs proches.

Inscription et information pour les coûts
France Lamontagne 450-679-1100 poste 272
france.lamontagne@dsjl.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DONS


Dépliants du Club des 1 000 associés


Qu'est-ce donc que le Club des 1 000 associés ?

Fondé en 1984, le club a pour but d'apporter un soutien moral et financier à la mission d'évangélisation de notre Église. L'objectif est de recruter 1 000 donateurs de 1 000 $ chacun et à ce jour 740 parts ont été acquises. De ce fonds, seuls les intérêts sont touchés et entièrement appliqués à la catéchèse des jeunes et au soutien des familles.

Le don peut être fait en :

1 versement de 1 000 $
2 versements de 500 $
5 versements de 200 $

Pour davantage d'informations, prendre un feuillet aux portes de l'église et l'apporter à la maison.

 

Un peu d'histoire


Société d'histoire des Onze

logo de la SHXI


Vous aurez plus d'informations historiques
en consultant le site
de la Société d'histoire des Onze  

L'unité pastorale Le Paysan

 St-Cyprien de Napierville
 St-Patrice de Sherrington
 St-Édouard

© L'unité pastorale Le Paysan. Tous droits réservés