L'Unité Pastorale Le Paysan
SPIRITUALITÉ
  • Prière Seigneur notre père
  • Credo
  • Prendre le temps de vivre
  • Réflexion Le flocon de neige
  • Pensée du jour
  • Les Roi Mages

  • Bienvenue à tous !                     Dernière mise à jour : le


    PENSÉE DU JOUR



    L'échec est seulement l'opportunité de recommencer
    d'une façon plus intelligente


    citation de Henry Ford

     

    Prière

    PRIÈRE



     

    Credo de Nicée-Constantinople

    Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
    Créateur du ciel et de la terre,
    de l’univers visible et invisible.

    Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
    le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
    Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu,
    engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait.

    Pour nous les hommes, et pour notre salut,il descendit du ciel;
    par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
    Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
    Il ressuscita le troisème jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel;
    il est assis à la droite du Père.
    Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
    et son règne n’aura pas de fin.

    Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
    il procède du Père et du Fils;
    avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire;
    il a parlé par les prophètes.

    Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
    Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
    J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir.

    Amen.

     

     

     

     

     

     

    Le temps de vivre

    Prendre le temps de vivre,
    c'est prendre le temps de regarder,
    de faire attention à l'enfant,
    à celui qui rend service,
    admirer le soleil qui se couche,
    la fleur qui nous sourit.

    C'est aussi saisir l'occasion
    pour admirer,remercier et partager.

    Prendre le temps de vivre,
    c'est prendre le temps d'aimer.

    Il n'y a pas de vrais joies
    que celles qui débouchent
    sur une rencontre plus neuf,
    à un coeur plus accueillant et compréhensif.

    Prendre le temps de vivre,
    c'est prendre le temps de prier
    d'apprécier la joie de vivre
    de mordre à la vie.
    dans la paix et la sérénité.

    Prendre le temps de vivre,
    Voilà le sens des bonheurs vrais!

    L'Esprit dans nos vies

    Au moment ou nous recommençons le temps liturgique ordinaire, donc les textes proclamés de façon presque continue. la Parole de Dieu nous plonge au coeur de notre foi .

    Le miracle de l'eau transformée en vin, à Cana , est bien connu. Il ouvre une nouvelle page de l'action du Seigneur.

    Déjà nous voiyons la compassion de Jésus pour les jeunes époux qui riesqueraient une humiliation à leur mariage mais aussi une invitation, pour nous, à l'attention aux autres.

    L'intervention de Marie est toute discrète mais propose à Jésus de se questionner sur sa mission. Loresqu'il répond que son heure n'est pas venue le Seigneur se situe selon son propre échéancier alors que l'Esprit , par Marie l'invite à une démarche différentes.

    Cela pose la question pesonnelle de savoir si notre engagement correspond à ce que Dieu attend de nous.

    L'Esprit l'a transformé sur le chemin de Damas. Nous soulignerons d'ailleurs liturgiquement, le 25 janvier, cette conversion . C'est alors un homme nouveau, humainement et spirituellement, qui accompagnera l'Église naissante.

    En nous rappelant des façons différentes d'agir il propose, dans le texte d'aujourd'hui, une démarche de regard sur nous-même, nos talents, ce à quoi nous sommes appelés et notre désir de servir.

    C'est alors l'Esprit qui agit en nous. Tous notre démarche devient spitituelle et la prière est alors plus incarnée.

    Durant l'année liturgique C, Saint Luc nous aidera ainsi à cheminer avec un Seigneur très proche de nous et de nos préoccupations.

    Daniel Gauvreau, prêtre

    MINUTE de la semaine

     

    Dehors Jésus

    À Nazareth où Jésus avait grandi et où il érait connu comme le fils de Joseph, la population présente à la synagogue où il avait pris la parole s'attendait à ce que Jésus y fasse des gestes étonnants comme à Capharnaum. Mais il se contenta de prêcher et de définir sa mission. Déçue, la foule voulut l'exclure de la ville. Mais Jésus continua son chemin.(Luc 4,30)

    Plus tard, dans la parabole des vignerons meurtriers, le Fils est jeté hors de la vigne pour être tué, annonçant ainsi le sort de Jésus rejeté hors de Jérusalem pour sa sépulture ( Luc 20,13)

    Le premier disciple à mourir pour se foi en Jésus, Étienne, est lapidé hors de la ville par des gens furieux de sa prédication. (Actes 7,58). Ce sera le départ de la conversion de saint Paul.

    Le même saint Paul, à Lystres où on l'avait d'abord vénéré à l'égal d'un dieu, sera lui aussi lapidé hors de la ville et laissé pour mort avant de reprendre la route (Actes 14,19). Il finira par être martyr à Rome, sur la route d'Ostie où l'on érigera plus tard la basilique de Saint-Paul hors les Murs!

    De Jésus, d'Étienne, de Paul je retiens que souvent les envoyés de Dieu sont rejetés par les gens que leur témoignage dérange mais que jamais la Parole ne cessera de se faire entendre jusqu'à la fin des temps.

    Une bonne leçon d'espérance en ces temps difficiles !

    Jean Pierre Chamberlain, prêtre,

    Lampe du sanctuaire

    La lampe du sanctuaire est un objet lié è la liturgie catholique. La lampe du sanctuaire en bronze doré présente des formes d'inspiration néogothique

    Elle est composé d'une cuve rectangulaire verticale percée de larges ouvertures et ornée de motifs d'arcs brisés, de quadrilobes et de croix de Saint-André destinés à recevoir un lampion en verre.

    Veilleuse allumée en permanence. Son rôle est de nous dire la présence de Jésus dans le pain consacré contenu dans le tabernacle; comme dans le Temple du Seigneur, dans la première Aliance.

    Les Rois Mages

    L'origine des Rois Mages est encore aujourd'hui obscure. Ces mystérieux personnages alimentent l'imaginaire qui enveloppe Noël.

    Selon la légende et certains écrits, Ils se nomment Melchior,Balthazar et Gaspard . Ils représentent l'ensemble de l'humaniré provenant des continents connus à cette époque, ils évoquent les trois âges de la vie et leur cadeau a une symbolique toute particulière.

    Le premier des Mages se nomme Melchior . C'est le représentant de l'Europe et il est associé à la vieillesse avec sa longue barbe blanche. Il offrit l'or au Seigneur pour célébrer sa Royauté.

    Le second nommé Balthazar , portant aussi la barbe, est le représentant de l'âge mûr et du continent africain. La myrrhe entre ses mains devait servir à protéger l'enfant de la souffrance et annonce que le «Fils va mourrir» La myrrhe est une résine odorante provenant su balsamier ( un arbre d'Arabie) utilisée anciennement pour les embaumements et serait une composante d'une huile d'onction sainte.

    Le troisième Gaspard est présenté sous les traits d'un jeune adolescent imberbe et ses origines indiennes représentent l'Asie. Il offrit de l'encens, parfum qui envahit les temples et les églises, rendant hommage à sa Divinité.

    Le chiffre trois serait issu de l'Évangile de Saint-Mathieu.
    Il écrit que présente sont offerts à l'Enfant Dieu.
    Il serait aussi symbolique en évoquant la Trinité.

    L'encens

    Aujourd'hui prêtre a utilisé de l'ensens ?
    Parfum précieux pour une grande part de l'humanité, l'encens est traditionnellement offert aux dieux par les hommes. Fondu sur les braises, cette résine précieuse flatte nos sens. Son épaisse fumée parfumée nous invite à être en présence de Dieu .

    Repris des rituels de prière juifs par les chrétiens, l'encens est utilisé pour les célébrations importantes. Ainsi durant la messe, le prêtre encense d'abord l'autel et le cierge pascal puis le Livre de la Parole de Dieu, avant la lecture d el'Évangile, enfin les offrandes, leministre de l'assemblée.

    ùle Corps et le Dang du Christ reçoivent bien sûr l'honneur de l'encens, comme les Rois Mages le firent au jours de la crèche. Alors, avons-nous la foi des saonts Rois Mages ?

    Les Saintes Huiles

    Les Saintes huiles sont symboles de la grâce. Douce et agréable au toucher, l'huile se répandlentement et avec tenacité comme le fait la grâce de Dieu dans nos âmes.

    Les saintes huiles sont conservées dans des burettes et renouvelées tous les ans au cours de la Messe Chrismale.

    Le Saint chrême (utilisé pour les dacrewments de baptème, confirmation et ordination), l'huile des catéchumènes 9 pour fortifier les futurs baptisés) et l'huole des malades.

    L'Avent

    L'avent, du latin adventus signifie, arrivée. Pour les chrétiens, ce terme classique fut employé pour désigner la venue du Christ parmi les hommes. Elle commence avec 4ième dimanche avant Noël et marque le début de l'année ecclésistique.

    Novembre s'installe avec sa grisaille, des journées courte la nuit qui envahit les maisons, la pluie, le froid, le vent. D'ailleurs les principaux symboles de l'Avent sont la couronne et les bougies. La forme ronde de la couronne rappelle le soleil et les bougies la lumière. Non seulement la lumière chasse l'obscurité, mais elle présente l'espoir et la lutte contre la mort.

    Préparer Noël en décorant la maison tout entière de couronnes, de guirlandes et de bougies, c'est transformer les tristes journées de novembre en instants féeriques et plein d'esproir. L'attente de Noël se transforme en célébration de la lumière.

    Le Notre Père

    Avez-vous entendu la Prière par excellence des chrétiens ?

    C'est la prière du « Notre Père »

    Le Notre Père ou «Pater» est ayssi appelé «La Prière du Seigneur ». Elle est la réponse que Jésus donne à ses disciples qui lui demandent « apprendre nous à prier». Les liturgistes reconnaissebt sa présence fixe au cours de la messe dès le IVième siècle.

    Coeur de la prière chrétienne, à la messe elle est dite ou chantée, par l'assembléetout entière. Connue par coeur et par tous, elle est souvent accompagnée d'attitudes fortes:

    - les yeux fermés, en signe de recueillement;
    - les mainsoin ouvwrtes, en signe de filiation;
    - ou encore mains tenues entre les croyants, elles expriment la communion.

    En priant le «Notre Père», nous nous reconnaissons avec Jésus, enfants d'un même Père.

    par Dom Hugues

    RÉFLEXION

    Assis devant la télé, je regarde une de ces émissions déconcertantes illustrant les besoins et la désolation des familles victimes de guerres fraticides. Divers organismes internationaux font appel à notre générosité pour venir en aide à tous ces enfants victimes de la folie humaine.

    J'ai toujours la même réaction devant ces images désolantes : Comment ma petite part pourrait-elle soulager quelqu'un dans cet océan de misère et de souffrances. J'ai toujours été sceptique devant ces appels.

    Mais j'ai compris la portée de la solidarité grâce à un flocon de neige...

    Dis-moi, combien pèse un flocon de neige ?
    demanda un jour la mésange à la colombe.

    Rien d'autre qye rien, fut la réponse.

    Alors, la mésange raconta à la colombe :

    J'étais sur la branche d'un sapin quand il se mit à neiger, doucement, sans violence. Comme je n'avais rien de mieux à faire, je commençai à compter les flocons qui tombaient sur la branche où je me tenais il en tombe 3 751 952. Lorsque le 3 751 953ième tomba sur la branche, celle-ci cassa.

    Sur ce, la mésange s'envola.

    Peut-être ne manque-t-il qu'une personne pour que tout bascule et que le monde vive en paix.

    Bernanrd St-Onge

    Célébrer la vie

    Le débur de l'été , c'est un temps de réjouissances et de fête. L'été se pointe amenant avec elle les lonques journées, la chaleur et les festivités. De la Saint-Jean-Baptiste et de la fête du Canada , chacun et chacune selon ses convictions politique trouce l'occasion de festoyer de fraterniser avec la parenté et les amis(es).

    Fêter ainsi c'est dire la reconnaissance, pour des personnes ou des évènements et nous donner l'occasion de créer des liens nouveaux.

    Nous pouvons donc facilement imaginer la joie et la reconnaissance de toute la famille lorsque Jésus ressuscite la fille de Jaïre. C'est une nouvelle naissance pour elle et pour les siens.

    Le Seigneur redonne ainsi la vie physique en même temps que l'espérance à cette jeune fille et à plusieurs des siens. Malgré la recommandation de Jésus beaucoup de personnes ont certainement connu la nouvelle rapidemment et ont souhaité obtenir une transformation de leurs condition physique ou spirituelle.

    À chaque célébration euchariatique nous célébrons la vie du Christ en nous, le sacrement du pardon est une occasion de revivre, le baptême donne une vie nouvelle à la personne et à celles qui renouvellent leur propre engagement.

    La communauté chrétienne se veut porteuse de Vie, même dans les moments difficilles comme le passage à la vie en compagnie de Dieu. Les interrogations de chaque diocèse, paroisse et communauté, dans le cadre des réaménagements pastoraux, ne doivent pas altérer cette joie de l'essentielle qui est notre lien avec le Christ.

    Une dimension importante de notre vie chrétienne est de rayonner de l'amour par notre témoignage. La joie est un fruit de l'Esprit qu'il ne faut jamais négliger. Un dicton dit: qu'un saint triste est un triste saint.

    Le mois que commence est souvent celui des vacances. Nos pratiques pastoraux seront possiblement différentes. Ce sera à nous de découvrir comment être des pesonnes porteuses de joie intérieure.

    Le même Seigneur qui a ressuscité la fille de Jaïre, et plusieurs autrs, nous offre les mêmes possibillités de revivre spirituellement. C'est donc à nous de dire oui à ce renouveau.

    Il faut se souhaiter , le soleil intérieur et extérieur ainsi que de bonnes vacances à vous et à rous vos collaborateurs.

    Daniel Gauvreau, prêtre


    Encore des réflexions

      

     

     

     

     

     

     

    L'unité pastorale Le Paysan

     St-Cyprien de Napierville
     St-Patrice de Sherrington
     St-Édouard